janvier 2017 (6)

samedi 28 janvier 2017

Arrebato, de Iván Zulueta (1980)

arrebato.jpg

“It’s not that I like cinema… it’s cinema that likes me.“ Le côté série B relativement assumé désamorce dans une certaine mesure un des échecs de Arrebato (emballement, emportement, ou extase en français) : ne pas être parvenu à donner corps à son sujet. Chose qui pourrait être extrêmement fâcheuse  […]

Lire la suite

Le Général du Diable, de Helmut Käutner (1955)

general_du_diable.jpg

Réhabilitation des non-alignés Drôle de personnage, ce Helmut Käutner. Tourné durant les derniers mois de la Seconde Guerre mondiale, Sous les ponts étonnait par son ton extrêmement doux et poétique, dénué de toute idéologie et bien loin du bruit des bombes qui résonnait dans le Berlin d'alors. Dix  […]

Lire la suite

samedi 07 janvier 2017

Queimada, de Gillo Pontecorvo (1969)

queimada.jpg

"If a man gives you freedom, it is not freedom. Freedom is something you take for yourself." La lucidité et la pertinence du regard de Gillo Pontecorvo sur les rapports de domination coloniale et néo-coloniale sont incroyables. Si la violence physique et explicite jalonne le film à  […]

Lire la suite

jeudi 05 janvier 2017

The Internet's Own Boy: The Story of Aaron Swartz, de Brian Knappenberger (2014)

Internet_s_Own_Boy.jpg

Révolutions et contre-révolutions The Internet's Own Boy se situe à la croisée de deux types de documentaires : les très bons sujets, d'une part, et les mauvais traitements, d'autre part. Mais disons-le d'emblée, le premier aspect l'emporte clairement sur le second : c'est le genre de documentaire  […]

Lire la suite

mercredi 04 janvier 2017

À ciel ouvert, de Juliette Fournot (2006)

le_photographe.jpg

Un hôpital de fortune au cœur de la guerre d'Afghanistan À ciel ouvert est un très bon complément vidéo à l'expérience Le Photographe, un reportage photo parsemé de bandes dessinées (ou l'inverse : une bande dessinée parsemée de photos) dans lequel les dessins et les couleurs d'Emmanuel Guibert et  […]

Lire la suite

mardi 03 janvier 2017

Le Testament du docteur Mabuse, de Fritz Lang (1933)

testament_dr_mabuse_1.jpg

Fascination, manipulation et possession En parcourant à rebours la série des films ayant pour thème le docteur Mabuse, au-delà de l'aspect parfaitement illogique de l'entreprise, on a l'impression de s'enfoncer peu à peu dans un territoire dangereux, à la noirceur grandissante à mesure que l'on  […]

Lire la suite