janvier 2018 (17)

mercredi 31 janvier 2018

12 jours, de Raymond Depardon (2017)

12_jours.jpg

Justice robotique et incompréhensions réciproques Si l'on n'attendait pas le Raymond Depardon des années 2010 du côté du Frederick Wiseman des années 1960 (on pense à Titicut Follies, en 1967 : lire le billet), il y a tout de même matière à être un peu déçu par ces 12 jours en immersion dans une  […]

Lire la suite

lundi 29 janvier 2018

De l'or pour les braves, de Brian G. Hutton (1970)

de_l_or_pour_les_bravesA.jpg

L'héroïsme, entre hyprocrisie et absurdité L'incertitude constante quant à la direction empruntée par De l'or pour les braves, dans un premier temps en tous cas, joue sans doute un rôle important dans son appréciation (ou son "abhorration") : on ne sait pas, pendant un très long moment,  […]

Lire la suite

vendredi 26 janvier 2018

Showgirls, de Paul Verhoeven (1995)

showgirls.jpg

Inside Job Il n'y en a pas deux comme Verhoeven pour tirer dans le tas, pour revêtir les habits de l'ennemi, pour s'immiscer dans les méandres de son univers et le détruire de l'intérieur, pour se livrer à une critique aussi corrosive de la société américaine. De la même façon qu'il me paraît  […]

Lire la suite

jeudi 25 janvier 2018

Sans adieu, de Christophe Agou (2017)

sans_adieu.jpg

Portraits paysans Sans adieu ressemble étrangement à la série de films réalisés par Raymond Depardon, ses Profils paysans en trois chapitres (lire le billet), en déplaçant le sujet de la Lozère, Haute-Loire, Ardèche et Haute-Saône au Forez. Si le rapprochement peut servir de guide à ceux qui ont  […]

Lire la suite

mardi 23 janvier 2018

La Vie de château, de Jean-Paul Rappeneau (1966)

vie_de_chateau.jpg

Screwball comédie Dans sa dimension comique (voire franchement loufoque) qui évolue au sein d'un contexte historique pourtant assez peu propice au genre, à savoir l'occupation allemande, La Vie de château peut faire penser à des classiques comme Jeux dangereux de Lubitsch sorti plus de 20 ans avant.  […]

Lire la suite

dimanche 21 janvier 2018

Bone Tomahawk, de S. Craig Zahler (2015)

bone_tomahawk.jpg

Le festin nu et le cri du sorcier (indien) Le genre de petite surprise qui fait plaisir. On y va presque à l'aveugle, sans être victime d'une campagne de communication harassante, sans attendre autre chose que de voir les têtes d'affiche qu'on apprécie, dans un genre a priori sympathique, et on est  […]

Lire la suite

Brawl in Cell Block 99, de S. Craig Zahler (2017)

brawl_in_cell_block_99.jpg

Bradley, brutal et bestial Après un coup d'éclat aussi marquant que Bone Tomahawk (lire le billet), on attendait S. Craig Zahler au tournant. Dans un premier temps, on aurait bien du mal à déterminer une continuité de style dans un tel changement de registre, en abandonnant le western au profit  […]

Lire la suite

vendredi 19 janvier 2018

Portraits croisés : Fitzcarraldo, de Werner Herzog (1982) et Burden of Dreams, de Les Blank (1982)

fitzcarraldo.jpg

1°) Fitzcarraldo — "I live my life or I end my life with this project." À la fin de Fitzcarraldo, une pensée, comme une réaction naturelle après un tel spectacle : l'envie extrêmement forte d'en savoir plus sur l'envers du décor (qui a failli mourir, comment les acteurs ont été  […]

Lire la suite

mercredi 17 janvier 2018

Only For The Lonely, de Mavis Staple (1970)

only_for_the_lonely.jpg

Un album de Soul très classique, très typé 70s, remplies de reprises comme autant de pépites. Mavis Staple, encore active en 2017, proposait en 1970 sa version du célèbre morceau Son of a Preacher Man, après la version originale interprétée par Dusty Springfield (et utilisée dans la bande originale  […]

Lire la suite

mardi 16 janvier 2018

La Ligne générale, de Sergueï Eisenstein et Grigori Alexandrov (1929)

ligne_generale.jpg

De l'importance du LSD dans le cinéma soviétique Le cinéma de Sergueï Eisenstein ne m'aura jamais paru autant proche de celui de Mikhaïl Kalatozov que dans La Ligne générale. Dans la logique de l'œuvre de propagande, dans le registre de l'esthétisme aux effets ravageurs (ou tapageurs, selon le  […]

Lire la suite

lundi 15 janvier 2018

Mickey One, d'Arthur Penn (1965)

mickey_one.jpg

"I'm the king of silent movies hiding out till the talkies blow over." Il y a des films dans lesquels il faut savoir lâcher prise. Sentir que toutes les clés liées à la narration pure ne nous seront pas données et qu'il serait sans doute vain de tenter de mettre de l'ordre dans cette  […]

Lire la suite

mercredi 10 janvier 2018

Bully, de Larry Clark (2001)

bully_B.jpg

"You guys don't work, you don't go to school, you don't do anything. All you do is lay around and drive your cars and eat us out of house and home." Bien au-delà du fait divers que le film illustre et de son potentiel dramatique qui explose lors du jugement final, alors que l'on prend  […]

Lire la suite

mardi 09 janvier 2018

Champagne Holocaust, de The Fat White Family (2013)

Champagne Holocaust.jpg

The Fat White Family propose dans leur premier album Champagne Holocaust un Garage protéiforme, parfois bizarre dans les sonorités, pas toujours convaincant dans leurs expérimentations mais doté d'une énergie originale et toujours Punk. On sent très bien le côté un peu fou du groupe (ma main à  […]

Lire la suite

samedi 06 janvier 2018

Arsenal, d'Alexandre Dovjenko (1929)

arsenalA.jpg

Art de propagande et montage révolutionnaire Sans rien connaître d'Alexandre Dovjenko au-delà de cet Arsenal, la tentation est grande de le placer dans une case entre l'efficacité ultime d'un Eisenstein et la puissance lyrique d'un Kalatozov. Les analogies ont leur limite, mais il n'y a pas  […]

Lire la suite

mercredi 03 janvier 2018

L'Iceberg, de Dominique Abel, Fiona Gordon et Bruno Romy (2005)

iceberg.jpg

Trio de Tati belges L'ombre du réalisateur français plane de manière évidente sur L'Iceberg, des couleurs pastel flashy aux décors intérieurs et extérieurs très art déco, du burlesque omniprésent au presque muet. Derrière cette comédie très particulière, forcément clivante, trois  […]

Lire la suite

mardi 02 janvier 2018

Amor Fati, de Bertrand Cantat (2017)

amor_fati.jpg

Pour ne parler que de musique... Amor Fati, le dernier album de Bertrand Cantat, sorti en décembre 2017. En extrait, la chanson éponyme : Première sensation, première constatation : les registres se croisent et s'entrechoquent. Des expérimentations musicales qu'on ne lui connaissait pas, à  […]

Lire la suite

lundi 01 janvier 2018

Osterman Week-end, de Sam Peckinpah (1983)

osterman_weekend.jpg

Le testament du fauteuil vide : "My bet is you can't do it. But go ahead and try." Il y a des fins de filmographies difficiles, et celle de Sam Peckinpah est particulièrement douloureuse tant elle se termine sur une note fade, d'une fadeur incroyable au regard du reste de sa carrière et  […]

Lire la suite