Cinéma

Des chroniques qui parlent du dernier Vin Diesel, des talents cinématographiques de Johnny, et pourquoi pas des introspections de Jean-Claude Van Damme : on ne s'interdit rien... Ou presque !

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 26 juin 2017

Haewon et les hommes, de Hong Sang-Soo (2013)

haewon_et_les_hommes.jpg

Variations émotionnelles Encore un regard partagé entre légèreté et intensité sur le sentiment amoureux. Encore cette délicatesse et cette acuité toutes deux immenses pour décrire des faiblesses émotionnelles. Encore une fois, l'étude de variations infinitésimales autour d'une position d'équilibre,  […]

Lire la suite

mercredi 21 juin 2017

Regarde-moi, de Audrey Estrougo (2007)

regarde_moi.jpg

Regard double sur la banlieue C'est peut-être l'une des seules fois que je n'ai pas eu l'impression de regarder un film dit "de banlieue" en me sentant harassé par sa pléthore de clichés, par son manque d'ambition, ou par la pauvreté de ses problématiques. Tout ce qui nous est montré ici  […]

Lire la suite

vendredi 16 juin 2017

Alexandre Nevski, de Sergueï Eisenstein (1938)

alexandre_nevski.jpg

"Celui qui viendra chez nous avec une épée périra par l'épée. Telle est la loi de la terre russe." Un bien étrange objet, œuvre de propagande, politique et cinématographique. D'un côté, le film-propagande commandé par Staline, à la veille de la Seconde Guerre mondiale. La menace nazie à la  […]

Lire la suite

lundi 12 juin 2017

Qui a peur de Virginia Woolf ?, de Mike Nichols (1966)

qui_a_peur_de_virginia_woolf.jpg

MARIAGE [maʁjaʒ] n. m. — Institution pour malades mentaux. Drôle d'expérience que de voir le film après une représentation de la pièce d'Edward Albee de 1962, dont il fut adapté quelques années plus tard. C'est un cas de visionnage un peu à part, l'intrigue étant étrangement familière : ce n'est pas  […]

Lire la suite

mercredi 31 mai 2017

Yourself and Yours, de Hong Sang-Soo (2016)

yourself_and_yours.jpg

L'art délicat de la litote romantique Deux films (Un jour avec, un jour sans et celui-ci, au moment du visionnage, même si d'autres sont venus compléter ce sentiment par la suite) seulement auront suffi a susciter une certaine fascination pour Hong Sang-Soo. Les procédés de mise en scène sont  […]

Lire la suite

lundi 22 mai 2017

Les Innocents, de Jack Clayton (1961)

innocents.jpg

Fantastique psychologique En règle générale, je mesure la qualité d'un film appartenant au registre élargi du fantastique à sa capacité à me surprendre. Surprendre par exemple par la minutie de sa description, comme La Maison du diable de Robert Wise (1963), ou bien par la richesse de ses  […]

Lire la suite

jeudi 18 mai 2017

Jugement à Nuremberg, de Stanley Kramer (1961)

jugement_a_nuremberg.jpg

"The judge doesn’t make the laws, he carries out the laws of his country." Il existe un très bon indicateur de l'efficacité d'un film de prétoire et de sa capacité à envoûter, à fasciner, à faire pénétrer dans un univers donné : ne pas avoir vu le temps passer dans un genre qui n'a  […]

Lire la suite