Musique

Amateurs de Rock français : voyez avec Gilles.
Amateurs de Psychedelic Rock, Garage, Rockabilly, Punk, Blues, un peu de Jazz et tout ce qui s'éloigne le plus possible du Pop-Rock : voyez avec Renaud.
Amateurs de on-sait-pas-trop-quoi-encore : voyez avec Clément.

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 01 juin 2017

The Wonderful World Of Sam Cooke, de Sam Cooke (1960)

Voilà le registre dans lequel j'apprécie beaucoup Sam Cooke, la Soul, plus que celui par lequel il a débuté sa carrière, axé Swing et Jazz L'album n'est pas d'une homogénéité sans faille en termes de qualité, mais il suffit de quelques pépites pour le faire briller. Il y a quelques petites  […]

Lire la suite

Dresses Too Short, de Syl Johnson (1968)

Syl Johnson est comme un cousin éloigné d'Otis Redding (la voix, surtout, et les cuivres dans la Soul aussi), avec un premier album contenant beaucoup de compositions personnelles. La cohérence de l'album est solide, et même s'il n'y a pas de vraies grosse fulgurance, des morceaux comme Same Kind Of  […]

Lire la suite

Love More Than Pride, de Laura Lee (1972)

Laura Lee, entre Soul, Gospel, et Rhythm And Blues. À écouter, aussi : Another Man's Woman.

The King Khan & BBQ Show

Garage canadien de Montréal, avec quelques pointes de Boogie. Quelques autres morceaux qui valent le détour : Love You So et Hold Me Tight.

The Almighty Defenders

Un peu de Garage récent pour se détendre : The Almighty Defenders, réunion des groupes Black Lips et The King Khan & BBQ Show, en Allemagne en 2009.  […]

Lire la suite

dimanche 19 mars 2017

The Dreg, de The Fleshtones (1981)

roman_gods.jpg

Une petite pépite signées des Fleshtones, un groupe de Garage new-yorkais qui débuta à la fin des années 70. Le titre The Dreg est extrait de leur premier album, Roman Gods. Simplicité, efficacité, et un rythme salement entraînant. Et quand la basse arrive au bout de 2 minutes 30... Brrr.  […]

Lire la suite

mardi 11 octobre 2016

Animalism, de The Animals (1966)

animals.jpg

Tout le monde connaît (enfin, j'espère) l'album que les Animals produisirent en 1964 et qui porte leur nom. C'était les prémices du British Blues, un courant musical du début des années 60 typiquement british, donc, inspiré par le Blues et le Rhythm & Blues noir américain de leurs aînés. Leur  […]

Lire la suite

- page 3 de 9 -