P1020705.JPG Parmi les grands classiques autour du Lac d'Annecy, la Tournette est une randonnée corsée, avec des passages délicats qui nécessitent de se servir judicieusement de ses mains. Des chaînes fixées aux parois rocheuses nous aident à passer certains lieux particulièrement escarpés.

Si votre voiture est courageuse, vous emprunterez le chemin empierré jusqu'au Chalet de l'Aulp (1424m) où commence l'ascension à pied. La montée est raide jusqu'à l'Auberge Bloney Dufour (1774m). Vous aurez continuellement une vue imprenable sur le Lac d'Annecy dans votre dos. Après un court moment relativement plat à l'auberge, la pente reprend, et ne faiblit plus. Il faut donc être endurant jusqu'au « Fauteuil », le point culminant de La Tournette (2351m). Comptez en tout ≈ 2 à 3 heures de montée, et un peu moins de descente selon votre allure.

Lors de ma dernière ascension de la Tournette avec des amis, le ciel suivait les caprices d'une météo déroutante. Faire la nique à la pluie et à la grêle, zigzaguer en serpentins, trébucher sur les pierres, s'envoler sur un courant d'air, s’accrocher aux chaînes glissantes, surfer sur la roche humide... C'était le jeu cocasse de notre rando. Ce jour-là, nous avons bien compris pourquoi celle-ci est déconseillée en temps de pluie. :)

LaTournette1.jpg  PICT0015.JPG
cliquer sur la carte pour l'agrandir / photo matinale de l'auberge Bloney Dufour à mi-parcours, 1774m.

La carte générée sur Google Earth peut vous donner une petite idée de la topographie de ces 1000 mètres de dénivelé positif, mais il ne faut pas oublier le célèbre adage : la carte n'est pas le territoire.

« Le randonneur peut évaluer les dénivelées qu’il faut vaincre en regardant les isoclines mais la carte ne saurait rendre compte de l’effort qu’il aura à fournir pour grimper et si par un symbole, elle indique au marcheur un point de vue remarquable, elle ne lui dit rien de la douceur de l’air qu’il respirera quand il le contemplera, de la lumière qui sera celle du moment ou de la rincée qu’il se prendra en constatant, dépité, que l’horizon malheureusement bouché ne lui laisse rien entrevoir du panorama attendu. »

zomver, une camarade virtuelle CSFeuse
(introduction de sa chronique très originale du roman La carte et le territoire de Houellebecq)

Parvenu au sommet, je n'étais pas entièrement frustré de me trouver dans la brume puisque j'avais eu l'occasion à deux reprises de faire cette superbe randonnée par de belles journées ensoleillées (au cours desquelles les photos de ce billet ont été prises). Par ailleurs, j'étais déjà concentré sur la suite ; préoccupé par la descente, les yeux rivés sur la pente, les lunettes emperlousées de pluie.

Fauteuilgravedanslaroche.JPG  FauteuildelaTournette.jpg
L'éperon final où trône "Le Fauteuil de la Tournette" qui culmine à 2351m.

Une fois campé sur le Fauteuil, le point de vue est magnifique. Nous surplombons le lac d'Annecy, et si nous faisons un demi-tour sur nous même, c'est la chaîne des Aravis et le massif du Mont Blanc qui pointe à l'horizon. Cette randonnée attire (relativement) du monde, il faut compter avec les bouquetins, les touristes aguerris, et les moutons.

Photo_4_080.jpgLe panorama au sommet du Fauteuil : La chaîne des Aravis et le Mont Blanc, d'une part...
Photo_4_093.jpg
...et le Lac d'Annecy, d'autre part.

Récapépétons en s'appuyant sur le graphe ci-dessous, la montée s'étend sur 6.2 kilomètres : départ des Prés Ronds (1216m, fin du chemin goudronné). Nous passons à coté de la ferme-chalet de l'Aulp (1424m) qui sonne le début des hostilités, puis de l'auberge Bloney Dufour (1774m) où démarre une variante - très difficile ! - de la voie normale. Arrivée, le Fauteuil (2351m). Penser à redescendre.

Garmin_ascensionTournette.jpg

Enregistrement du dénivelé et de l'allure par ma montre GPS.