Le massif du Néouvielle, une région lacustre située dans les Hautes-Pyrénées comptant près de 70 lacs, est le plus haut massif des Pyrénées entièrement situé en France. Au Nord de Saint-Lary Soulan, la réserve naturelle s’étend sur 2 300 hectares et bénéficie d'un microclimat particulièrement chaud et sec, favorisant une grande diversité végétale et animale : pins à crochets, rhododendrons, têtards de crapauds accoucheurs (qui peuvent rester à l'état de têtard pendant 10ans), ainsi que de multiples plantes aquatiques et de haute montagne. Au cœur de cette réserve, le Pic de Néouvielle culmine à 3 091 mètres d’altitude, offrant une vue imprenable sur les lacs d'Aumar, d'Aubert et de Cap de Long, entourés de roches plutoniques (roches se formant par refroidissement lent d'un magma), traces des anciens glaciers qui ont façonné ces paysages magnifiques.

Au départ du lac d’Orédon, par une matinée ensoleillée de Juillet 2018, nous avons entamé une randonnée de 2 jours à la découverte du fameux Néouvielle. Un peu refroidis par le départ très touristique et balisé de la randonnée, nous avons pu, après 2 heures de marche, nous éloigner des sentiers familiaux très fréquentés pour s’approcher du pic du Néouvielle enneigé, jusqu’à la brèche de Chausenque (2 790m). Le balisage des sentiers sur les flancs du pic est moins clair qu’au début de la randonnée, la lecture du terrain restant relativement simple avec un minimum de préparation, et il peut s'avérer utile d’avoir des crampons pour gravir les derniers mètres avant le sommet.  Les couchers et levers de soleil aux abords du lac d’Aubert sont splendides, paisibles, offrant un moment de tranquillité très gratifiant. Le bleu sombre de l’eau offre en outre des baignades fraîches mais revigorantes et mémorables.

Le deuxième jour, nous avons exploré une autre partie de la réserve, plus au Nord, près des lacs de Madamète et du col du même nom. Une vallée beaucoup plus verte, plus végétale, où nous avons croisé de nombreux troupeaux de vaches et de brebis qui pâturaient paisiblement dans l’herbe — et parfois sur la neige.

Le Néouvielle est une des destinations les plus prisées des Pyrénées, il en résulte ainsi une dimension assez touristique près des refuges et des zones faciles d’accès. Cependant, un itinéraire de randonnée tel que ceux que nous avons adoptés permet d’explorer pleinement cette réserve naturelle hors des sentiers battus. À noter : une règlementation particulière s'applique dans cette réserve naturelle, avec la fermeture (pour les véhicules) de la route des lacs de 9h30 à 18h30, un parking payant près du lac d’Orédon (moins de 10€), ainsi qu'un service de navette (5€) pour ceux qui ne souhaiteraient pas faire la première partie de la randonnée à pied.  Enfin, la recharge en eau potable ne peut se faire qu’aux abords du lac d’Orédon et le bivouac est interdit en dehors des zones dédiées.

Émilie et Renaud.

N'hésitez pas à cliquer sur les photos pour les afficher en plein écran.

INFORMATIONS DIVERSES

trajet3.png
Le tracé en 3D de la randonnée : jour 1 en rouge, jour 2 en bleu,

denivele1.png
denivele2.png
Distance et dénivelé des deux jours de randonnée : 10 km de long pour 1100 mètres cumulés en positif (jour 1) et 17 km de long pour 1200 mètres cumulés en positif (jour 2).

JOUR 1

1_debut_A.jpg
1_debut_B.jpg 1_debut_C.jpg
Le départ, au lac d'Orédon puis le long des Laquettes. Sur la seconde photo, le Néouvielle légèrement enneigé s'élève en arrière-plan.

2_hauteur_A.jpg
2_hauteur_B.jpg
2_hauteur_C.jpg
Sur les hauteurs, sur le flanc du Néouvielle, avec une vue sur les lacs d'Aubert et d'Aumar et sur les Laquettes.

3_neige_A.jpg
3_neige_B.jpg 3_neige_C.jpg
3_neige_D.jpg
3_neige_E.jpg 3_neige_F.jpg
Ascension du Néouvielle dans la neige. Vues imprenables sur le massif en contrebas, et quelques glissades (plus ou moins volontaires) au programme.

JOUR 2

4_matin_A.jpg
4_matin_B.jpg
4_matin_C.jpg
4_matin_D.jpg
Début de journée apaisant, au bord du lac d'Aumar encore endormi, avec vue sur le Néouvielle et la Lune près de lui.

4_matin_E.jpg 4_matin_F.jpg
Première élévation au-dessus des lacs, avec des vues magiques sur les chaînes montagneuses.

5_vallee_A.jpg
5_vallee_B.jpg 5_vallee_C.jpg
5_vallee_D.jpg5_vallee_E.jpg
Premiers points de vue de l'autre côté du col, sur les versants Nord. Changement de végétation, pâturages bovins, et ovins amateurs de glace.

6_pause_A.jpg
6_pause_B.jpg 6_pause_C.jpg
6_pause_D.jpg
Pique-nique au bord de l'eau et des plantes grasses,

7_fin_A.jpg
7_fin_B.jpg
Dernier coup d'œil en direction des vallées au Nord, et dernière vision de l'observatoire niché en haut du Pic du Midi de Bigorre avant que la brume ne s'installe.