Mot-clé - Akira Kurosawa

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 16 avril 2017

Entre le ciel et l'enfer, d'Akira Kurosawa (1963)

entre_le_ciel_et_l_enfer.png

Par-delà bien et mal Pour mesurer l'importance (subjective) d'un film, on fait la plupart du temps le bilan à la fin du visionnage, dans l'immédiat plus ou moins réduit, dans les instants qui suivent. Vite, vite, apposons une note, quand ce n'est pas déjà fait avant la fin, et éventuellement un  […]

Lire la suite

samedi 01 avril 2017

Dersou Ouzala, d'Akira Kurosawa (1975)

dersou_ouzala.jpg

L'amitié inachevée Dersou Ouzala fait partie de ces films enveloppés dans le voile apparent de leur simplicité alors qu'ils renferment une subtilité, diffusée avec délice et délicatesse, dans le traitement de tous les thèmes qu'ils abordent. Au-delà des différents stades de l'amitié unissant le  […]

Lire la suite

mardi 28 février 2017

Ran, de Akira Kurosawa (1985)

ran_A.png

Le bruit de la fureur et de la désolation Moi qui croyais que le temps m'avait poussé à surestimer ce film... Tout le contraire. Difficile de décrire l'état dans lequel on se trouve à l'issue d'une telle épopée, comme si une tornade monumentale était passée par là et avec tout remué de fond en  […]

Lire la suite

samedi 25 février 2017

Je ne regrette rien de ma jeunesse, de Akira Kurosawa (1946)

je_ne_regrette_rien_de_ma_jeunesse_A.jpg

Le goût du passé Kurosawa s'aventurant (rétrospectivement, vu d'aujourd'hui) sur les terres habituellement balisées par Ozu, avec quelques brefs détours du côté de Shindō (toujours aussi anti-chronologiquement), c'est quelque chose de particulièrement surprenant pour quelqu'un comme moi qui ne  […]

Lire la suite

lundi 07 décembre 2015

Macbeth, de Orson Welles (1948) à Akira Kurosawa ("Le Château de l'araignée", 1957)

macbeth_welles.jpg

À gauche, Macbeth de et avec Orson Welles. À droite, Le Château de l'araignée de Akira Kurosawa. Des contrées reculées de l'Écosse aux châteaux ténébreux du Japon, du mal qui ronge à l'erreur qui tourmente, de l’expressionnisme allemand aux codes du théâtre Nô, Welles (Macbeth, réalisé en 1948) et  […]

Lire la suite