Mot-clé - Esthétique

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 11 mai 2017

Quand passent les cigognes, de Mikhaïl Kalatozov (1957)

quand_passent_les_cigognes.jpg

Une goutte de pondération dans l'océan de démesure Que ce soit en termes thématiques ou esthétiques, la beauté des œuvres de Mikhail Kalatozov est renversante. La démesure est une composante essentielle de sa façon de délivrer un message, comme peuvent en attester des films comme La Lettre  […]

Lire la suite

samedi 01 avril 2017

Dersou Ouzala, d'Akira Kurosawa (1975)

dersou_ouzala.jpg

L'amitié inachevée Dersou Ouzala fait partie de ces films enveloppés dans le voile apparent de leur simplicité alors qu'ils renferment une subtilité, diffusée avec délice et délicatesse, dans le traitement de tous les thèmes qu'ils abordent. Au-delà des différents stades de l'amitié unissant le  […]

Lire la suite

lundi 10 octobre 2016

The Black Cat, de Kaneto Shindō (1968)

black_cat_1.jpg

Éradication du mâle à la source Plus on parcourt la filmographie de Kaneto Shindō, plus on s'aventure dans les recoins poétiques et atmosphériques de ses histoires, et plus le charme vénéneux de ses images fait sens, plus il gagne en puissance. En prenant pour cadre le Japon médiéval au temps des  […]

Lire la suite

dimanche 18 septembre 2016

Soy Cuba, de Mikhaïl Kalatozov (1964)

soy_cuba.jpg

Révolution mise en scène Par quel bout aborder l'expérience Soy Cuba ? Il y a tellement d'approches possibles, tellement de raisons d'être subjugué ou bien d'être exaspéré... Déjà, la propagande. La position du film ne me paraît pas si évidente que ça : est-ce à la gloire du régime castriste, de la  […]

Lire la suite

dimanche 04 septembre 2016

Finis Terrae, de Jean Epstein (1929)

finis_terrae.jpg

Aux confins d'un monde Quelle poésie du réel... Quelle façon de filmer l'homme au travail, quelle façon de magnifier les gestes du quotidien ! Quotidien du siècle dernier, certes, puisque les goémoniers d'alors ne devaient pas pêcher, faire sécher, et réduire à l'état de cendres (dans le but de  […]

Lire la suite

dimanche 05 juin 2016

Onibaba, de Kaneto Shindō (1964)

onibaba1.jpg

La femme des roseaux Regarder Onibaba, c'est prendre le risque de s'exposer à un charme vénéneux, indélébile, persistant. Une beauté brûlante qui marque les rétines au fer rouge et qui laisse dans les cœurs l'empreinte des passions tumultueuses. Une ambiance sans pareille pour un film sans  […]

Lire la suite

vendredi 19 février 2016

La Lettre inachevée, de Mikhaïl Kalatozov (1959)

lettre_inachevee.jpg

Stakhanov dans la taïga sibérienne Il y a dans La Lettre inachevée une proposition de cinéma très forte, pour ne pas dire écrasante, un souffle ravageur propre à enfermer les sceptiques dans leur réserve et à propulser les autres vers les sphères éthérées du naturalisme russe. Cette proposition,  […]

Lire la suite

- page 1 de 2