Mot-clé - Cinéma muet

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 31 mai 2024

La Charrette fantôme (Körkarlen), de Victor Sjöström (1921)

charrette_fantome.jpg, mai 2024

Beuverie suédoise et moissonnage des âmes Grand moment du mélodrame muet suédois réalisé par un des grandes sommités du cinéma de son époque, Victor Sjöström, et matériau original à la racine d'une longue série d'influences (parmi beaucoup d'autres) qui s'étendent jusqu'à Bergman, de nombreux  […]

Lire la suite

mardi 28 mai 2024

Dans la nuit, de Charles Vanel (1930)

dans_la_nuit.jpg, mai 2024

Des visages défigurés Curiosité du cinéma muet avant tout, et anecdote cinéphilo-historique intéressante : Charles Vanel, pilier du cinéma français qui couvrit presque la totalité du XXe siècle à travers sa carrière d'acteur (plus de 200 films en presque 80 ans de métier, une tête qu'on a déjà vu  […]

Lire la suite

vendredi 08 décembre 2023

Tartuffe (Herr Tartüff), de Friedrich Wilhelm Murnau (1925)

tartuffe.jpg, déc. 2023

"Sais-tu à côté de qui tu es assis ?" Tartuffe selon Murnau, c'est avant tout un film dans le film, une mise en abîme qui voit un film sur Tartuffe projeté dans le film. Curieuse disposition qui place la pièce de Molière (résumée en 45 minutes) entre un prologue et un épilogue, à des fins  […]

Lire la suite

jeudi 09 novembre 2023

L'Inconnu (The Unknown), de Tod Browning (1927)

inconnu.jpg, oct. 2023

"All my life men have tried to put their beastly hands on me... to paw over me. I have grown so that I shrink with fear when any man even touches me." Tod Browning, une passion. J'adore son style, j'adore les thématiques récurrentes de ses films, et j'adore comment tout cela s'articule  […]

Lire la suite

dimanche 05 novembre 2023

La Sorcière (The Mystic), de Tod Browning (1925)

sorciere.jpg, oct. 2023

Arnaque à la magie Pas l'ombre d'une sorcière, évidemment, dans ce film de Tod Browning dont le titre français a été traduit à l'époque par des distributeurs cocaïnomanes qui n'ont pas pris le soin de constater qu'il s'agit en réalité d'une magicienne. Le scénario est plutôt étrange et comporte de  […]

Lire la suite

mardi 11 juillet 2023

Piccadilly, de Ewald André Dupont (1929)

piccadilly.jpg, juin 2023

La plonge et la danse Tout l'intérêt de Piccadilly passe par la présence magnétique de Anna May Wong, une actrice américaine d'origine chinoise qui s'exila en Europe à la fin des années 20 suite à la frustration de ne se voir offrir que des seconds rôles stéréotypés à Hollywood. Le racisme y était  […]

Lire la suite

mercredi 28 juin 2023

Le Quarante-et-unième, de Yakov Protazanov (1927)

quarante-et-unieme.jpg, juin 2023

La rouge et le blanc Avant de s'attaquer au remake plus connu de Grigori Tchoukhrai, petite plongée dans la version muette originale de cette romance soviétique placée sous le sceau de l'amour impossible en temps de guerre. Le cadre est posé très rapidement, sans fioriture : l'ancien Empire russe  […]

Lire la suite

lundi 12 juin 2023

Libera Me, de Alain Cavalier (1993)

libera_me.jpg, mai 2023

Attention : expérimentation Illustration parfaite de ce que le cinéma peut engendrer comme exercice de style baroque, avec ici un parti pris contraignant essentiellement la forme : un récit formulé sans la moindre trace de dialogue, mais au travers d'une succession de plans épurés, contenant des  […]

Lire la suite

lundi 20 février 2023

Les Quatre Fils, de John Ford (1928)

quatre_fils.jpg, févr. 2023

"I guess those fellows have mothers too." En fait, le recours au mélodrame chez John Ford trouve tout son sens, à mes yeux, dans le cinéma muet. Ses codes tout en exagérations diverses s'accordent bien mieux que le parlant à ces prédispositions au larmoyant et de manière plus globale aux  […]

Lire la suite

lundi 12 décembre 2022

L'Enfer blanc du Piz Palü, de Arnold Fanck et Georg Wilhelm Pabst (1929)

<img src=

- page 1 de 6

Haut de page