jeudi 11 juillet 2024

Le Clan des irréductibles (Sometimes a Great Notion), de Paul Newman (1972)

"Never give an inch." J'ai attendu une dizaine de jours après avoir terminé le pavé de Ken Kesey avant de me lancer dans l'adaptation cinématographique de Paul Newman. Étant données l'ampleur conséquente de la fresque de 900 pages et la faible longueur du film qui n'atteint même pas la  […]

Lire la suite

vendredi 28 juin 2024

Et quelquefois j'ai comme une grande idée (Sometimes a Great Notion), de Ken Kesey (1964)

et_quelquefois_j_ai_comme_une_grande_idee.jpg, juin 2024

Polyphonie forestière Il faut beaucoup d'espoir, et surtout une grande confiance en Ken Kesey lors des premières (centaines de) pages de Et quelquefois j'ai comme une grande idée, pour ne pas se décourager, persévérer, et voir enfin la nature du roman se révéler pleinement. Quelques œuvres  […]

Lire la suite

lundi 16 octobre 2023

La Bataille du Chili (La batalla de Chile: La lucha de un pueblo sin armas), de Patricio Guzmán (1975, 1976, 1979)

bataille_du_chili.jpg, oct. 2023

Chroniques d'un coup d'état 1ère partie : L'Insurrection de la bourgeoisie Lorsqu'il enregistre les images et les sons de La Bataille du Chili, Patricio Guzmán réalise un documentaire en se trouvant exactement au bon endroit au bon moment, au détour d'une charnière historique dont il ne pouvait  […]

Lire la suite

mardi 07 mars 2023

Avec la permission de Gandhi, par Abir Mukherjee (2022)

Une série policière me sort de la léthargie, il faut dire que le plaisir de lecture est grand. Le contexte historique pour l'Inde dans les années 1920 est un choix assurément passionnant pour ces intrigues policières, cette époque où le Raj britannique se délite. Le troisième roman - avec la  […]

Lire la suite

lundi 17 mai 2021

Norma Rae, de Martin Ritt (1979)

norma_rae.jpg, avr. 2021

Femme de combats La filmographie de Martin Ritt est décidément un très bon filon à suivre, comme le montre cet excellent film américain (la précision est importante, étant donné le thème) sur la classe ouvrière, réalisé en fin de carrière, à la fin de la période du Nouvel Hollywood. Un an après le  […]

Lire la suite

vendredi 01 février 2019

Le Seigneur des porcheries, de Tristan Egolf (1998)

seigneur_des_porcheries.jpg

Les raisons de la colère La comparaison du style de Tristan Egolf avec celui de Steinbeck ou de Faulkner pourrait paraître présomptueuse a priori, mais une fois refermée l'histoire du périple de John Kaltenbrunner dans Le Seigneur des porcheries, elle se révèle relativement fondée. Comme une  […]

Lire la suite

Haut de page