Mot-clé - Tatsuya Nakadai

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 26 janvier 2024

L'Auberge du mal (いのちぼうにふろう, Inochi bonifuro), de Masaki Kobayashi (1971)

auberge_du_mal.jpg, janv. 2024

Une bonne action chez des malfrats et des soulards, au péril de leurs vies Petite particularité de visionnage : il s'agit du premier film japonais que vois suite à la lecture de l'essai de Jun'ichirō Tanizaki, Éloge de l'ombre, et les deux heures qui ont défilé n'ont fait qu'étayer la thèse de  […]

Lire la suite

jeudi 23 novembre 2023

Le Pavillon d'or (炎上, Enjō), de Kon Ichikawa (1958)

pavillon_d-or.jpg, nov. 2023

Brûle ce que tu as adoré Quand Kon Ichikawa adapte un récit de Yukio Mishima (lui-même inspiré d'un événement survenu en 1950), le résultat tranche assez fortement dans le ton par rapport à ce qu'on peut connaître par ailleurs, que ce soit les films en temps de guerre (Feux dans la plaine 1959, La  […]

Lire la suite

mardi 18 avril 2023

Sanjuro, de Akira Kurosawa (1962)

sanjuro.jpg, mars 2023

Du sang et des camélias Mon dernier Kurosawa vu remonte à il y a deux ans. Le temps file. Même si, grande tragédie de stakhanoviste boulimique, ce jalon du cinéma ne fait plus partie de mes priorités actuelles, je suis bien forcé de reconnaître qu'il y a dans l'exercice de son style une maîtrise  […]

Lire la suite

mardi 20 décembre 2022

Le Sang du damné, de Hideo Gosha (1966)

sang_du_damne.jpg, nov. 2022

Noir nippon Un peu décevant ce Gosha, qui a la différence d'autres de ses grands films comme Le Sabre de la bête, Les Trois Samouraïs hors-la-loi ou encore Goyokin, l'or du shogun, ne prend pas pour cadre le chanbara mais lorgne très clairement et très fortement du côté du film noir, avec des  […]

Lire la suite

mardi 13 avril 2021

La Torpille humaine, de Kihachi Okamoto (1968)

torpille_humaine.jpg, mar. 2021

Le goût de la satire Le passage dans les rangs de l'armée (de l'air) japonaise de Kihachi Okamoto à la fin de la Seconde Guerre mondiale n'a pas dû être de tout repos, si l'on en juge la puissance dramatique et satirique du compte-rendu, même indirect, qu'il a pu en faire dans La Torpille humaine.  […]

Lire la suite

mardi 21 avril 2020

Kagemusha, l'ombre du guerrier, de Akira Kurosawa (1980)

kagemusha.jpg

Peintures du chaos Kagemusha, de la même façon que Ran 5 ans plus tard, adopte pour toile de fond le Japon du XVIe siècle : un pays ravagé par les guerres entre clans rivaux, tous souhaitant contrôler la totalité du territoire, quel qu'en soit le prix. Si les deux récits épousent des trajectoires  […]

Lire la suite

Haut de page